permaculture potager

Comment faire un potager en permaculture ?

La permaculture est une technique de conception des installations humaines qui vise le respect des écosystèmes naturels. Elle se fonde principalement sur des principes et une éthique visant un avenir durable, et la réduction progressive de la consommation des ressources et de l’énergie par l’Homme. Actuellement, la permaculture a connu un réel essor et ne cesse de faire de nouveaux adeptes en raison de sa médiatisation. Construire un jardin en permaculture est une démarche écologique qui présente de nombreux avantages sur le plan économique.

Pourquoi choisir la permaculture ?

La création de la permaculture est attribuée à Bill Mollison, écologiste australien et professeur à l’université de Tasmanie. Observer les cycles naturels et les relations entre les divers écosystèmes était la passion de cet écologiste qui a rapidement découvert que l’intervention humaine était destructrice. Le terme permaculture est né plus tard suite à sa collaboration avec David Holmgren. Étymologiquement, la permaculture désigne l’agriculture permanente. Il s’agit du biomimétisme, l’observation des écosystèmes de la nature pour les imiter. Contrairement au système d’agriculture conventionnel, la permaculture n’est pas un danger pour l’environnement. Elle n’appauvrit pas les terres, ne crée pas la sécheresse, ne contamine pas les eaux et ne déboise pas. Elle ne mettra jamais les espèces animales et végétales en danger et n’augmentera pas les préoccupations concernant les changements climatiques et le réchauffement climatique. Au contraire, elle prend soin de la terre, des gens qui l’habitent et recyclent l’énergie.

4 choses à faire pour réussir un jardin en permaculture

Le principe de base de la permaculture est de s’inspirer de la nature pour faire les cultures. Les engrais et les insecticides sont proscrits, car le but est de protéger l’écosystème hôte. Le jardin en permaculture nécessite moins de soins que les jardins traditionnels. C’est un avantage certain. Si vous désirez créer un jardin en permaculture, sachez qu’il n’y a pas une méthode standard pour cela. Construisez un jardin à votre image et selon vos besoins. Néanmoins, il existe certains principes clés que vous ne devez négliger en aucun cas.

Observer et interagir avec l’environnement

Si vous désirez réussir votre jardin potager en permaculture, vous devez concevoir un système qui sera en mesure de travailler avec la nature. Il doit pouvoir utiliser certains éléments pour répondre au besoin d’autres éléments. Une analyse préalable des caractéristiques et des comportements naturels de votre espace s’impose donc. Vous devez savoir quelles plantes poussent naturellement dans votre jardin et quels insectes s’y épanouissent. Attardez-vous sur l’orientation de votre jardin et déterminez quels points sont les plus exposés au soleil et où le vent est le plus fort. Vous devez savoir quels endroits sont les plus humides et lesquels sont les plus secs. Enfin, évaluez vos ressources en termes d’espace, de budget, de temps et de matériel.

Sélectionner les plantes qu’il faut

Il n’y a pas que des légumes que vous devez planter dans votre potager en permaculture. Vous avez un ensemble de végétaux complémentaires que vous pouvez utiliser. Essayez donc de faire une liste des plantes que vous désirez cultiver dans votre jardin et classez-les. Déterminez ensuite les interactions que ces végétaux pourront avoir entre eux. Pour réduire les coûts financiers et temporels, optez pour des plantations plus pérennes, des plantes qui se ressèment. Si vous désirez avoir des indications fiables sur la nature de votre sol, plantez des adventices. Ces végétaux ne sont plus désormais considérés comme de mauvaises herbes, car ils sont en mesure de protéger le sol et de le nourrir. De plus, certaines espèces sont comestibles et vous pouvez limiter leur propagation assez facilement.

Dessiner son projet

La création d’un jardin potager en permaculture dans sa maison est un projet qui nécessite une élaboration sérieuse. Vous devez savoir quelles plantes pourront protéger votre potager des vents violents et où placer chaque végétal en fonction de son rôle. Par exemple, les fruits et les légumes les plus utilisés quotidiennement doivent être placés dans un endroit accessible.

Créer des parcelles

Il existe différentes sortes de parcelles. Vous pouvez choisir le :

  • Jardinage en trou de serrure ;
  • Jardinage en lasagnes ;
  • Jardin avec des bottes de paille ;
  • Jardin avec des plates-bandes permanentes ;
  • Jardin potager 3P.

Créer des parcelles vous permet de cultiver au-dessus du sol et donc d’éviter l’épuisement de ses ressources. Faites donc des parcelles raisonnablement larges pour que l’accès au centre soit assez facile. Si vous marchez dans vos planches, cela risque de tasser le sol et d’empêcher les vers de faire leur travail correctement. Si vous pensez faire des bordures végétales pour vos parcelles, choisissez des plantes qui ont un système racinaire léger et qui n’ont pas beaucoup de besoins. Ainsi, elles ne disputeront pas les ressources nécessaires à la croissance des végétaux plantés à l’intérieur. Vous pouvez aussi aérer votre sol, mais ne jamais le retourner ni le bêcher.

Toujours garder le sol couvert

Avec des copeaux de bois, du carton, ou du compost, vous devez pailler vos parcelles. Couvrir les sols est une démarche incontournable en permaculture. Vous limitez ainsi, l’évaporation de l’eau et la prolifération des adventices indésirables. L’humidité permet aussi aux micro-organismes et aux petits insectes de décomposer les éléments disponibles sans se faire griller par le soleil. Vous pouvez utiliser le bois raméal fragmenté (BRF) pour fertiliser le sol. Étaler le BRF sur le sol vous permet à la fois de le protéger et aussi de le fertiliser. Ce sera bienfaisant pour vos plantes.

Si vous avez un jardin à la maison, vous pouvez utiliser la permaculture pour en profiter au maximum. C’est une façon simple et efficace de s’initier à la permaculture puisque vous pourrez y produire les fruits et légumes que vous utilisez régulièrement. Organisez votre potager en permaculture de façon design afin d’accéder facilement à vos plantations les plus utiles.

Quelques fruits et légumes pour votre jardin potager en permaculture

Voici une sélection des fruits et légumes qui sont parfaits pour la permaculture dans votre jardin potager.

La tomate

La tomate est incontournable dans la cuisine. Avec votre jardin potager, vous n’avez plus besoin de vous ravitailler en tomate, car vous en cultivez vous-même. Placez votre plant dans un endroit bien touché par le soleil et arrosez-le régulièrement pour mouiller ses feuilles. Taillez le plant de tomate pour en accélérer la croissance.

La courgette Tarmino

Cette variété de courgette très longue et très vigoureuse se cultive facilement et se récolte tout l’été. Ajoutez-le à votre liste de plantes pour le potager en permaculture et profitez de ce légume résistant.

L’amélanchier du Canada

Cette plante produit une forme de pomme de petite taille qui se présente sous une couleur rouge vive et qui est très appréciée.

Le fraisier des Indes

Les fraises que cette plante produit ne sont pas forcément aussi délicieuses que les fraises de bois. Néanmoins, le fraisier des Indes est un couvre-sol hors pair. Il s’agit d’une plante que vous devriez cultiver dans votre jardin potager en permaculture.

Potager Permaculture
Potager Permaculture

Le Paw Paw

Encore appelé asiminier trilobé, ce fruit était le dessert favori de Georges Washington et Thomas Jefferson en cultivait même dans son jardin. Vous pouvez aussi le cultiver dans votre potager. Il existe beaucoup d’autres fruits et légumes que vous pouvez cultiver dans votre potager en permaculture. Néanmoins, vous pouvez privilégier ceux que vous utilisez le plus souvent afin de faire des gains sur le plan économique.

Avoir un potager en permaculture dans votre maison est une démarche écologique qui vous permet de protéger l’environnement et de vous inscrire dans une perspective de lutte contre la destruction de l’écosystème naturel. C’est aussi une solution efficace pour économiser sur vos achats de fruits et de légumes.